Réussir les visites de son bien. Comment faire ?

  • il y a11 mois
  • 1

Comment faire visiter votre appartement ou votre maison en réunissant les conditions optimales de la vente ? Voici nos conseils pour réussir une visite parfaite.

Faire visiter soi-même son bien dans le cadre d’une vente peut paraître si simple, et pourtant, cela ne s’improvise pas. Suivez le guide pour franchir cette étape comme un pro.

Conseil 1 : Préparez votre visite

Avant tout, une visite réussie est d’abord une visite préparée.

Dépersonnaliser votre intérieur : votre bien reflète aujourd’hui vos goûts et votre personnalité qui ne sont pas forcément ceux de l’acquéreur. Ainsi, pour l’aider à s’imaginer vivre dans votre appartement ou votre maison, il est important de dépersonnaliser au maximum votre logement. C’est très simple, il faut enlever les photos ou décoration personnelle, ranger les souvenirs et bibelots pour que votre visiteur se projette au mieux.

Désencombrer et meubler efficacement votre intérieur : une décoration trop chargée empêche votre visiteur de se projeter et l’absence totale de décoration aura le même effet négatif. Optez pour un aménagement neutre et discret afin qu il s’imagine vivre dans votre logement. Disposez le mobilier stratégiquement pour que l’espace soit plus grand et plus lumineux. N’hésitez pas à stocker le reste des meubles chez des proches, dans une cave ou un grenier. Vous pouvez aussi acheter des meubles plus actuels que vous pourrez réutiliser dans votre nouveau logement.

Une astuce incontournable : rangez efficacement toutes les pièces ainsi que les placards pour les visites ! Vous montrerez à votre acquéreur que vous êtes soigneux et que vous disposez de beaucoup de rangements.

Réaliser des petits travaux pour convaincre votre visiteur que vous entretenez votre logement régulièrement. Faire les joints de la douche, peindre des plinthes abîmées, changer des clenches vieillissantes, changer des interrupteurs qui ne fonctionnent pas, reboucher des trous au mur, acheter des rideaux tendances… Vos futurs acquéreurs se sentiront en toute confiance.

Susciter le coup de coeur grâce à une décoration soignée dans les pièces stratégiques comme le salon, la cuisine ou une salle de bain.  Accentuer la décoration dans l’entrée avec des peintures neuves et actuelles car les deux premières minutes sont cruciales dans l’opinion positive de votre futur acquéreur. Si la décoration n’est pas votre point fort, n’hésitez pas à contacter un professionnel de home staging ou un peintre professionnel qui saura vous apporter la touche appropriée.

Restez à l’écoute de votre futur acquéreur et laissez le s’approprier les lieux et poser spontanément ses questions. Restez toujours en retrait mais disponible. Restez ouvert aux critiques avec philosophie tout en gardant le sourire. Ne prenez pas ces propos comme une attaque personnelle. En clair, restez neutre et confiant, cela facilitera vos futurs échanges et vos acquéreur se sentiront rassurés !

Conseil 2 : Anticipez les questions

Tenez à disposition des acquéreurs vos factures EDF, GDF, eau, dernier avis de taxe foncière ainsi que les trois derniers appels de fonds et trois dernières assemblées générales s’il s’agit d’un bien en copropriété afin de justifier des frais de fonctionnement à l’année de votre logement.

Prévoyez également de répondre sans hésitation aux questions types, telles que : la surface habitable, la taille du terrain, le nombre de pièces, la date de construction, l’orientation, les servitudes, les travaux récents, le règlement de copropriété s’il s’agit d’un appartement, etc…

Vous devez aussi détenir les diagnostics obligatoires à la vente : DPE (diagnostic performance énergétique), diagnostic électrique, diagnostic gaz, diagnostic plomb, amiante, mérules et termites suivant la zone, l’année de construction et le type de logement concerné.

Si vous avez des travaux à réaliser dans un futur proche, vous devez réaliser en amont un devis. Les huisseries de votre appartement sont en simple vitrage, ou encore le diagnostic électricité demande de réaliser des petits travaux électriques pour répondre à la norme ? Avant de commencer les visites, faites au moins un devis par poste. Les acheteurs intéressés par votre bien auront une idée claire et fiable du budget travaux nécessaires et seront rassurés. De plus, en chiffrant en amont, vous limiterez par la même occasion la négociation des acquéreurs.

Conseil 3 : Choisir l’heure des visites

Si le logement est vide, vous pouvez le faire visiter à l’heure de votre choix, de préférence de jour, en choisissant une heure où la lumière est valorisante. Il vous faut connaître son orientation pour faire des visites au moment où le soleil sera traversant dans votre logement.

Si votre bien est occupé par un locataire, vous devez connaître ses disponibilités en amont et  fixer l’heure des visites en fonction de ses disponibilités. Pour rappel, vous ne pouvez pas entrer dans le logement sans l’autorisation de votre locataire. De son côté, il est contraint de laisser un droit de visite de 2 heures par jour au propriétaire (hors dimanche) : cette obligation est valable uniquement si elle a été notifiée dans le bail.

Attention : six précautions à prendre avant les visites

  • De préférence ne soyez pas seul(e) lors des visites ; faites-vous accompagner d’une personne de votre entourage,
  • Ne regroupez pas les visites, sauf à gérer un planning professionnel,
  • Soyez toujours à côté des visiteurs. Ne les laissez pas seul dans une pièce, accompagnez les.
  • Mettez à l’abri des regards vos objets de valeur tels que montres, bijoux, clés, portables, tablettes, argent, moyens de paiement divers…
  • N’acceptez pas de visite trop tardive (après 20 heures).
  • Ne donnez pas les codes d’accès du portail ou porte d’entrée de l’immeuble aux visiteurs. Vous pouvez les attendre devant l’immeuble.

Conseil 4 : Mettez en valeur l’environnement du logement

Si l’environnement de votre bien immobilier est un atout capital, surtout mettez-le en avant. La qualité de la vie du quartier, la proximité de commerces (boucherie, poissonnerie, boulangerie…), une station de métro ou de bus à quelques minutes à pied, des voisins fiables, un collège privé prisé, le calme… tous ces éléments font partie intégrante de la valeur de votre bien, alors parlez-en et valorisez-les lors de la  visite.

N’oubliez pas les points positifs de votre bien mais qui ne se voient pas ! Vous avez changé les fenêtres en double vitrage récemment ? Vous avez installé une VMC dans l’appartement ? Vous avez remplacé le tableau électrique aux normes ? Ne manquez pas de le souligner. Si vous avez fait des travaux importants dans votre bien, n’hésitez pas à leur montrer des photos avant/après afin qu’ils se rendent compte de la plus-value apportée !

Conseil 5 : Ne cachez pas les défauts

Votre bien immobilier a surement des défauts auxquels vous n’avez pas pu remédier ? Dites-le aux visiteurs avant qu’ils ne les découvrent après la visite. Cette franchise les mettra en confiance car rien n’est parfait. Ils seront donc à coup sûr rassurés par votre transparence et mieux à même de passer outre le défaut en question.

Voici quelques exemples de défauts à ne pas passer sous silence lors des visites :

  • Une obligation de raccordement au tout à l’égout,
  • Une situation en zone inondable,
  • La proximité d’une carrière ou marnière (cavité souterraine),
  • Un projet de d’aménagement  à proximité (immeuble, autoroute…),
  • Une chaudière trop ancienne,
  • Des travaux coûteux non encore votés par la copropriété qui seront à la charge de l’acquéreur dans le futur (ravalement, changement de la chaudière collective…) etc…

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer